dimanche 3 août 2014

Lolita, je te quitte! C'est fini entre nous.

Avec un titre comme celui ci, mon article a intérêt d'être over cool. 
Oui ce que je n'aurais jamais imaginé arrive. J'arrête définitivement le lolita. Ouais c'est limite comme si je disais j'arrête de bouffer. Impossible mais bon plusieurs choses font que le lolita ne me plaît plus. 
(Je précise que ceci est MON ressenti. Il n'est donc pas du tout universel.)

admirez mes talents de montage

Flashback dans ma life: Comment je t'ai connu, toi, lolita.

Je t'ai connu alors que j'étais au collège. J'achetais beaucoup de magazines sur le Japon et un tout petit article a fait chavirer mon kokoro. A m'en rappeler, cet article ne montrait pas non plus une "vraie" lolita mais j'ai de suite adoré. En entamant plus de recherches sur le sujet, j'ai pu découvrir le monde de la J-fashion et tous ces styles assez fous. Le lolita étant mon favori par un aspect, une silhouette très élégante. 
Mon premier coup de coeur était une robe de chez AP: La Melty Chocolate. 

Ceci fut mon fond d'écran pendant un certain temps hahaha déjà un amour pour les pirnt de bouffe.
Ma première robe était une de chez bodyline. Plus size oblige, je pensais à l'époque ne pas rentrer dans de la marque. De plus étant newbie, je me disais que la marque c'était pour des personnes fortunés (qui ne l'a pas pensé?!). Plusieurs années sont passées, j'ai pu passer par diverses branches de lolitas tout tentant d'y mettre ma touche personnelle. J'ai pu obtenir quelques dreamdress (et toute ma garde robe au final) par mes propres moyens (ceci explique au passage mes ventes, voir des moments à contre coeur). Je me trouvais enfin belle et féminine grâce au lolita. Je le portais quasi chaque jours pendant l'époque du lycée. Celui ci étant terminé et étant "obligé" de rester chez moi pendant cette année 2014, l'envie de porter du lolita commençait à s'en aller. 


• Un raz le bol de le porter

Voilà cette raison peut paraître débile mais j'en ai juste "marre" de le porter et ça pour plusieurs raisons. 
Je ne conçois pas porter un "beau" lolita sans tout l'artillerie, c'est à dire, maquillage, circle lenses, wig. Vous allez me dire, "bah meuf fais pas tout ça hein, t'es con ouaich!". Certes c'est pas faux mais pour cette mode qui est délicate, je ne concevais pas mon lolita avec une gueule de zombie et des poils de luc en guise de coiffure.
Après il y a le confort. Blouse, robe, cardigan, petti, bloomers, socks, chaussures à talons, coiffe, hum non stop. J'en peux plus d'avoir le ventre serré, les boobs serrés, crever de chaud et avoir mal au pieds. C'était à la limite de la torture à force, ça me fatiguait. 
Il y a aussi l'allure. Je suis ronde et grande. Bonjour je ressemble à un poupon géant. Ce ressenti, je l'ai eu lorsque je préparais mes tenues des events. J'ai commencé à me trouver d'un ridicule absolu en lolita. C'est là où j'ai commencé à me dire que ce n'était plus pour moi. Je ne me trouvais plus jolie, juste "déguisée".

wig make up coiffe et j'en passe
Plus aucun coup de cœur 

Je trouve que le lolita se fatigue, trop répétitif. Les prints ne font plus chavirer mon cœur. Plus rien ne me plait, je trouve tout fade, sans intérêt en faite. Hormis quelques une que je peux encore aimer mais pas dans le but de le porter dans le cadre du lolita. 

Originalité qui s'épuise


Je ne vois aucune nouveauté dans cette mode. Ça reste toujours le même schéma. Si jamais on a le malheur de tenter d'innover, on est en général, de suite taclé. La seule "nouveauté" que j'ai pu noter c'est la robe qui se rallonge. En soit je ne trouve pas ça super innovateur. En version noir, ça fera gogoth, en classique ça rappellera le dolly kei. Dans les prints aussi, rien de novateur, ça ne fait que reprendre et refaire la même chose en ajoutant quelques détails. Je trouve que les marques se copient les unes sur les autres, à force, t'as vraiment cette sensation de déjà vu systématique.
Sinon ça prend des "inspirations" d'autres branches de la J-fashion et ça l'applique sur le lolita.  En soit ce n'est qu'un concentré d'inspirations de modes qui sont plus free. Le lolita est un pickpocket des styles hahaha.
Maintenant, je jubile plus quand je trouve une robe ou autre dans un vintage. Je me dis qu'au moins, personne n'aura la même! More originality mother fucker. 

Snap à tendance dolly kei qui date. Le rallongement des robes lolita se faisait déjà! 

Lolita, mode qui se dit alternative...

Point un peu délicat mais bon pour moi, une mode alternative est une mode qui est anti-conformiste, donc qui en quelque sorte, se révolte envers la normalité trop strict, classique. Malgré tout dans le lolita, il a ce système de règles qui me sort toujours par le cul. Dans quasi toutes les autres modes, tu ne retrouves pas de règles à respecter, tu fais ton truc. Par exemple le dolly kei (prenons au hasard haha), ça va autant de la tenue de mamie aux imprimés improbable à la tenue du bofcool soit t-shirt pourri, jupe longue écossaise et basket. Pas de règles, rien. 
J'avoue que le shironuri m'a bien aidé à dire merde aux règles. En effet, ce qui est bien avec le shironuri (rappelons que ce n'est qu'un maquillage), c'est que tu portes ce que tu veux! Tu te fais ta bouillasse harajukuienne et tu te tartines la gueule de cream cheese. Durant japan expo, j'ai "osé" porter une JSK sans jupon, too ita. J'ai juste ouvert les yeux et j'ai considéré ce vêtement dit lolita, comme un simple vêtement. 

riez jeunesse, ceci est de l'humour ofc!

Un affaire d'argent

Facteur important mais je galère comme jamais. Le lolita puise trop dans le peu que j'arrive à obtenir. "A cause" du lolita, je me suis refusée certaines choses. Tout ça pour une robe au final. Ça semble limite ridicule dit comme ça. 
Il y a aussi cette impression de business dans le lolita. Trop d'histoire d'argent, argent argent! Buy mo' brand n'est ce pas? Je trouve plus mon plaisir dans le offbrand maintenant.



Évolution ? 

On peut dire que c'est ça. Avec ma reprise des études, j'aimerai pouvoir m'habiller de manière confortable mais tout en portant ma passion pour la J-fashion. Vous avez pu voir que j'ai un amour incontesté pour le dolly kei. Dites vous que mon premier teste dolly était en 2011! Je ne pensais pas que c'était aussi vieux.
L'avantage c'est qu'il est assez varié, confortable et plus passe partout. Je pars aussi sur le même concept que le shironuri, "portes ce que tu veux". Donc maintenant préparez vous à me voir en mixte "harajukuistique" sous acide autant dans des tons sombre, vieux que du coloré! Je porterai encore des items appartenant à la mode lolita mais cela dans un autre contexte. 





Voilà mes raisons, j'apprécierai toujours mater les gens beaux en lolita bien entendu mais je ne le porterai plus dans "les règles de l'art". C'est fini, la mamie elle jette son jupon.


Sur ce, je vous laisse, merci de m'avoir lu et j'espère vous avoir fait saigner avec mes nombreuses fautes. Je hais taper au clavier. Bisous les enfants ♥

9 commentaires :

  1. Je te rejoins à 200%!

    Cette année j'ai voulu essayer le lolita parce que j'y retrouvais une esthétique que j'aime bcp (spécialement dans le gothic/old school). Je suis une amoureuse du combo himeblouse/JSK.

    Mais malheureusement, le lolita... a plein temps, ce n'est possible ni financièrement ni portable quotidiennement.

    Je te fais confiance. Hâte de voir ton évolution :) (et aussi de voir ton shop en ligne, parce que je t'avoue qu'une ou deux robes m'ont déjà fait de l'oeil ;) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le old school est vraiment cool ouais! oui everyday c'est genre importable. Je ne sais pas comme j'ai fait pour le porter au lycée à, limite, chaque fois.
      Merci j'espère que ça plaira! puis je vais pouvoir exprimer mon amour pour les diverses modes d'harajuku, car bon dieu que je les aime toutes! oui bah j'aimerai quil avance ce shop XD mais j'attend de récupérer un mannequin pour faire les photos XD et à cause de ma connexion, je peine à poster les nouveautés sur tumblr :')

      Supprimer
  2. C'est marrant quand tu dis "Oui ce que je n'aurais jamais imaginé arrive. J'arrête définitivement le lolita." je me dis que pareil mais pas pour la même raison : c'est juste que quand je t'ai connu, tu était à fond cyber etc, et je n'aurai jamais pensé te voir virer jupons et froufrous hahaaa

    Je suis assez d'accord avec tous les points que tu as énoncés. Le coup du qqch de nouveau = gros tâcle automatique est tellement vrai. Se limitant plus ou moins à toujours les mêmes coupes et codes selon les branches du rori, le style s'est lui-même emprisonné dans sa monotonie et sa répression à l'innovation. On pourra espérer en dégoter au niveau de l'accessoirisation, voir de la coiffure, mais ça reste assez pauvre.

    Je trouve que le dolly/CPK et autres natural kei sont des styles qui te vont très bien. Une fois j'ai fais un rêve ou tu étais toute pimpée en moe decora rouge àpois blancs c'était huuuuuge ça aussi hehehe !

    RépondreSupprimer
  3. J'approuve complètement ce poste wouah. C'est vrai qu'en ce moment le lolita s'essoufle il faut le dire D: apres il y a toujours des gens badass pour innover avec les accessoires et tout mais a part ça c'est assez "bateau". Maaaah le lolita restera a jamais dans nos kokoro mais c'pas trop ma tasse de thé non plus en ce moment x) hate de voir ton evolution *-*

    RépondreSupprimer
  4. Je te comprends. Et je pense que tu as parfaitement raison. Et que le "WTF", c'est l'essence même de la mode japonaise !
    Quand j'ai arrêté le gothique occidental, je me suis retrouvée un peu perdue. Ne sachant que faire, ne savant pas quoi me mettre. J'avais pensé au lolita surtout à l'EGL... mais quand j'ai vu les prix des items... genre ceux de Moi-même moitié, ça m'a fait mal aux fesses.
    Du coup, j'ai découvert par hasard le gyaru... et le courant Hime-gyaru... et maintenant, j'achète des vêtements de la marque Liz lisa à prix abordables sur Ebay ! C'est con, maintenant je ne jure que par Ebay mais ce site est une vraie mine d'or !
    J'aime beaucoup ton image sur les Ita... ça rappelle les gothiques aussi, du genre "Si t'aime le rose, t'es pas gothique" ou "Si t'es noir de peau, t'es pas gothique" etc...

    RépondreSupprimer
  5. Il me semble que le Lolita est avant tout une étape, une sorte de stade "brouillon" qui permet aux plus fantaisistes d'entre nous de faire leurs armes avant de se tourner vers d'autres styles.
    L'on tente, l'on ose, l'on se trompe (qui n'a pas une cood "dossier" bien pourrie dans ces placards^^) pour se construire et s'affirmer davantage dans son corps et sa féminité.
    Féminité que l'on souhaite davantage exprimer l'âge venant, justifiant de ce fait l'abandon progressif du Rori.

    L'avalanche de "règles" (dont on ne sait d'où elles sortent d'ailleurs) ne peut être qu'étouffant à la longue lorsque l'on est une personne créative.
    Et c'est là que le tri se fait. Les "fausses" originales s'en retourneront aux vêtements classiques (ou stagneront dans le Lolita) quand les "vraies" auront eu le temps de se forger un look perso.

    Au plaisir de te lire et de découvrir tes prochains looks.

    LL

    RépondreSupprimer